Comment réaliser son installation électrique dans une maison en bois

Afin de réaliser son installation électrique dans une maison en bois, il est indispensable de bien se renseigner sur les normes à respecter. Il est bien sûr plus pratique de faire appel à des entreprises professionnelles, mais avec quelques astuces et de bonnes informations, il est possible de mettre en place son réseau électrique soi-même. Voici nos conseils.

Bien préparer son installation

Identiques à celles des maisons traditionnelles, les installations électriques des maisons en bois ne diffèrent que par l’emplacement des gaines électriques, qui dépendent du type de construction dont vous disposez.

Si vous disposez d’une maison à ossature en bois ou en poteaux-poutres, les gaines devront être dissimulées à l’intérieur des murs, entre la structure en bois et le revêtement choisi, qu’il s’agisse de lambris ou de placo.

Si toutefois votre maison est composée de bois massif, les pièces sont normalement percées au préalable par le fournisseur afin d’y faire passer les gaines et un plan général d’électricité devrait être fourni. Si ce n’est pas le cas, il est impératif de bien le préparer avant tout assemblage de votre maison en kit.

Les normes à respecter

Avant de se lancer dans l’installation de son circuit électrique, il est nécessaire de bien se renseigner sur les normes à respecter. C’est la norme NF C 15-100 qui régule les installations électriques dans les maisons ; vous pouvez facilement en trouver une version simplifiée sur internet.

Il faut par exemple savoir qu’il existe un nombre minimum de prises électriques à installer dans les différentes pièces de la maison : trois dans les chambres à coucher, six pour la cuisine, cinq dans un séjour et une au minimum dans un couloir.

L’éclairage lui aussi doit respecter certaines mesures : chaque habitation de plus de 35m² doit présenter au moins deux circuits différents et chaque circuit est limité à huit points d’éclairage, obligatoirement placés en plafonnier dans la cuisine, les chambres et le séjour. En cas d’éclairage extérieur non attenant au bâtiment, le circuit doit obligatoirement être séparé des circuits intérieurs.

À noter qu’en cas d’incendie lié à l’installation électrique, les assurances demandent toujours un justificatif de conformité issu d’un professionnel agréé, sans quoi elles ne garantissent pas d’indemnisation.

Il est donc conseillé de réaliser son installation électrique en collaboration avec un électricien professionnel qui pourra ainsi superviser votre travail et vous fournir une attestation de conformité. N’hésitez pas à contacter votre assurance pour plus d’informations.