Risques d’incendie

Feu Maison Bois

Incendies maison bois : Halte aux idées reçues

On lit et on entend tout sur la résistance des maisons en ossature bois face aux incendies.

Du positif

D’un côté, la maison en bois prendra beaucoup plus de temps à s’effondrer qu’une construction classique. En effet, il conserve ses capacités mécaniques de portance et garde beaucoup plus longuement que les autres matériaux.

Le bois transmet dix fois moins vite la chaleur du feu que le béton, et même 250 fois moins vite que l’acier.

Ce dernier ne peut pas exploser et se consume lentement. Il a une mauvaise conductivité thermique car il contient de l’eau, et une croûte carbonisée se forme très rapidement. Elle va former une couche isolante qui va ralentir la combustion.

Lors d’une intervention sous une structure en bois, les pompiers peuvent intervenir pour une durée plus longue que pour des structures en acier ou en béton.

De plus, le bois ne rejette aucune fumée toxique !

D’ailleurs, dans la majorité des cas, les assureurs n’appliquent aucune surprime pour l’assurance d’une construction en bois.

Mais du négatif aussi

De l’autre côté, contrairement à un feu dit « classique », seuls les éléments de structure comme les poteaux, les poutres, …) de taille importante résistent. Il y a de fortes chances qu’une fois le feu éteint, vous ne puissiez plus récupérer aucun bien. Lors d’un feu d’habitation classique, il est possible de maintenir le feu dans une zone de la maison et de stopper sa progression.