Maison bois massif



Maisons en bois massif

Lorsqu’on parle de constructions en bois massif, cela signifie que sont utilisés soit des rondins, soit des madriers assemblés à mi-bois. Mais de nouvelles techniques émergent, comme les panneaux massifs (ou bois panneautés).




Rondins ou madriers assemblés à mi-bois

Cette technique est largement utilisée dans les cas de petites constructions comme des garages, des abris de jardins, des maisons à un ou deux niveaux, …

Dans l’hexagone, on juge souvent que ce genre d’habitation ressemble à une cabane, du fait de son apparence « basique ». D’autant plus que la mise en œuvre paraît sommaire puisqu’il s’agit d’empilage. Pourtant, ce procédé permet la construction de bâtiments et de maisons qui s’intègrent parfaitement dans le paysage.

On retrouve ce genre de construction dans des zones très boisées en arbres provenant de Russie, Suède, Finlande … (de nombreux pays d’Europe du Nord).

La maison ou chalet en bois massif a débuté son expansion au 8ème siècle avant J.C. avec l’apparition des outils de fer permettant de mettre en place des assemblages à mi-bois.

Cela consiste à empiler des rondins (souvent assez grands et résineux) ou des madriers, qui vont s’emboîter grâce à un profil et un contre-profil. On les encastre alors avec un assemblage mi-bois au niveau de leur intersection.

Un isolant sera peut être nécessaire selon l’épaisseur des rondins ou madriers utilisés pour les murs, que ce soit du côté intérieur ou du côté extérieur.

Vous pouvez aussi trouver des madriers « pré-isolés », qui vont ressembler à des madriers massifs, mais contenant un isolant en son intérieur.

Lorsqu’on vous parle de « fuste », comprenez la technique d’empilage de rondins bruts, de grandes tailles et non calibrés.

Côtés positifs

Une construction en bois massif est parfaitement adaptée pour une livraison et un montage en kit.

Elle possède bien entendu une excellente isolation thermique. Plus l’épaisseur de bois sera importante, meilleure sera l’isolation.

La maison en bois massif propose d’ailleurs un excellent confort hygrométrique.

Vous pouvez même doubler les parois pour augmenter votre isolation ! Afin d’avoir une bonne étanchéité à l’air des joints, de nombreux matériaux sont possibles, comme les différentes laines minérales.

Bien entendu, la structure des maisons en rondins un renouvellement naturel de l’air ambiant.

De plus, comme toujours pour les maisons en bois, le prix de telles constructions peut vite devenir très avantageux.

Côtés négatifs

Lors de la conception, il faut faire attention à la taille des parois, et ce surtout pour les ouvertures, qui vont progressivement se tasser verticalement. C’est inévitable, mais si vous en êtes conscient et que vous vous y préparez bien, il n’y aura aucun soucis.

Pour finir, la France oblige sur son territoire le respect des règles professionnelles « Constructions en Bois massifs », rédigées par AFCOBOIS et éditées par IRABOIS.

Panneaux massifs / bois panneautés

Cette méthode, apparue sur le marché il y a peu de temps, est originaire d’Allemagne et d’Autriche. Elle consiste en l’utilisation de murs porteurs faits de panneaux massifs ou bois panneautés qui peuvent être constitués de deux manières :

  • De nombreuses couches croisées de lames de bois soit collées entre elles, soit clouées.
  • Des éléments en bois lamellé-collé.

Ces parois sont affublées du côté extérieur ou intérieur d’un parement et d’un isolant doublé.

Attention : Cette technique possède des règles de conception et de mise en œuvre spécifiées directement par leur fabricant, et non par une règle professionnelle voire même un DTU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>